OTR
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La partie des PVs est en reconstruction alors ne vous étonnez pas si tout n'est pas parfait. Si vous avez un doute, n'hésitez pas à nous poser la question ! Changement de version =] Merci d'patienter, il est 01h14 et j'en ai ma claque de changer le css alors je vais dormir je reprends demain xD Merci d'patienter

Partagez|

At first I was affraid, I was petrified ! • VALENTINOPHILENCONSTRUCTION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: At first I was affraid, I was petrified ! • VALENTINOPHILENCONSTRUCTION Dim 9 Mai - 16:46

LUKE adam JOHANSEN
Alex Pettyfer





La vanité est le sixième sens.

Ecartez la vanité, elle gêne l'orgueil.
◘ Nom : Johansen
◘ Prénom(s) : Luke Adam
◘ Date de naissance : 11Mars 1986
◘ Origines : Novégiennes

You've got a secret.
Racontez ici un secret très important sur votre personnage. Tout le monde pourra le lire mais vous devez faire dans vos rps comme si votre personnage ne l'avait raconté à personne, c'est très important pour les intrigues ! Soyez créatif 8D

Vox Populi




(c) Eight-Letters

REMPLACEZ LE PETIT CARRE PAR UNE ICON OU UN GIF de la taille de votre choix
L'icon ou le gif n'est pas forcément une image de votre personnage. Cela peut-être une autre célébrité si vous avez pris un pv et que celui-ci a des liens /!\ Racontez ici une anecdote, un souvenir d'enfance ou une "VDM". Vous avez carte blanche !

REMPLACEZ LE PETIT CARRE PAR UNE ICON OU UN GIF
L'icon ou le gif n'est pas forcément une image de votre personnage. Cela peut-être une autre célébrité si vous avez pris un pv et que celui-ci a des liens /!\ Racontez ici une anecdote, un souvenir d'enfance ou une "VDM". Vous avez carte blanche !

REMPLACEZ LE PETIT CARRE PAR UNE ICON OU UN GIF
L'icon ou le gif n'est pas forcément une image de votre personnage. Cela peut-être une autre célébrité si vous avez pris un pv et que celui-ci a des liens /!\ Racontez ici une anecdote, un souvenir d'enfance ou une "VDM". Vous avez carte blanche !

REMPLACEZ LE PETIT CARRE PAR UNE ICON OU UN GIF
L'icon ou le gif n'est pas forcément une image de votre personnage. Cela peut-être une autre célébrité si vous avez pris un pv et que celui-ci a des liens /!\ Racontez ici une anecdote, un souvenir d'enfance ou une "VDM". Vous avez carte blanche !

Il aime Valentin, l'autre Valentin, et le thé.
• Il n'aime pas le sérieux, s'attache, les brocolis.

- chiant
- timbré
- insouciant
- irréfléchi
- généreux
- Loyal
- excentrique
- original


La vie ne vaux rien mais rien ne vaux la vie...

Luke. Je m’appelle Luke. On m’dit souvent “Je suis ton père” et ça me convient bien puisque j’en ai pas. Promis à de grandes études comme tout les zigotos de la famille, j’avais pas d’ambition à part faire n’importe quoi. Au collège je dansais la macarena en cours de maths, au lycée je couchais avec mon prof de gym. Il s’appelait Mario, il était italien et toutes les filles bavaient dessus. Moi je suis devenu gay à seize ans. Aujourd’hui j’ai arrêté la fac, j’ai passé un concours d’infirmier et je fais l’idiot avec des piquouses, ça agace ma mère, ça la désole, mais moi ça m’éclate, alors je continue. Payé une misère à servir à peut près à tout allant de régisseur en chef, administrateur de doses de caféine, psy non conventionné quand y’a plus personne pour écouter les sales ados dépressives à sous fifre de Dr House, la bombe sexuelle en ce qui concerne les piquouses et les bandages. Je suis heureux, quand je rentre le ménage est fait et je peux aisément me délasser dans le jacuzzi avec le kinésithérapeute de l’hôpital. Je vis seul avec ma femme de ménage et mon libertinage et je le vis bien. Aujourd’hui je me brosse les dents, l’hygiène c’est important, aujourd’hui je travaille.

Arborant une sublime blouse blanche qui me donne l’air intelligent et un masque anti-bactérien pour ne pas attraper la grippe A alors que l’épidémie est terminée, je suis fin prêt pour une nouvelle journée harassante de travail. Gastro méto abdos, telle est ma devise, j’ai trois minutes de retard et Leroy va hurler. Tant pis. A chaque fois qu’il s’égosille j’ignore si je dois le déranger en plein fantasme sur Scarlett ou débarquer tout de suite avec un déca, le diagnostiquant suffisamment excité pour ingérer de la caféine. Jouant parfois au parfait petit chimiste, j’ajoute du sel et fait passer ça pour de la distraction. A la vérité, je crois que j’aime l’entendre râler après moi. Admirant cette belle longanimité dont il fait preuve, j’essaye de n’avoir que deux minutes de retard, malheureusement aujourd’hui j’en ai trois, et je suis sur le parking. L’ascenseur pourrait être en panne, je choisis délibérément les escaliers, sachant pertinemment qu’il est au quatrième. Dix minutes. Je suis épuisé, j’ai besoin d’un café. Merde il est là. Dans un réflexe digne d’un James Bond canon, je me colle au mur, m’essayant à la discrétion. Un collègue me surprend et je le sonne de fermer sa grande bouche moustachue dans un geste chutesque approximatif.

- Luke qu’est ce que tu fais ?, me demande t-il vaguement surpris avant que je ne colle tout bonnement ma main sur sa bouche.

« Tais toi. J’espionne. » Je chuchote à son adresse. Levant les yeux au ciel, il s’en va me laissant à mes divagations. Choqué, j’aperçois le Docteur de mes fantasmes malmener la machine à café. Bien qu’engagé dans tout un tas de causes, je ne me risque pas à faire mon entrée dans l’immédiat, plaidant la défense d’une machine à café contre le vilain Docteur Leroy, le cynique, le râleur, l’emmerdeur. Une autre fois peut être. Il s’en va un café bouillonnant qu’il n’a même pas payé dans les mains ! Quel homme brillant ! M’approchant de la machine à café un brin désappointé j’imagine que c’est mon destin de payer quelques centimes pour un thé, je m’exécute, songeant à prendre en otage Leroy pour qu’il m’apprenne ses petites manigances. Le radiesthésiste en pause s’avance lui aussi, il a des air de Mike Brant au sommet de sa carrière, il se prend un café déplorant quelques douleurs dans le dos persistantes, puisqu’il en est à se plaindre, je lui parle de mon ex, celui qui m’a quitté en croyant que je le trompait avec la femme de ménage et en finissant loin dans la parano. Il s’appelait Arsène, et je l’avais rencontré sur meetic. J’étais heureux quand Arsène me menaçait avec un sabre laser. Parfois la vie étudiante me manque, mais j’ai mûrit, aujourd’hui je bosse. Manquant de renverser mon thé, j’entend Carlos le mec craignos m’appeler, on me cherche ? Je sais. Leroy, je sais aussi.

Me résignant, je prend la direction du bureau de mon supérieur sur quelques pas de moonwalk plutôt approximatifs. Mon supérieur est sexy et je ne manque jamais une occasion de le voir. En des termes plus précis, il reste un des meilleurs fantasment qu’occasionne ce fichu hôpital, puisqu’il reste techniquement insatisfait. Ce beau et jeune médecin constitue un attrait particulier, vous n’allez pas me dire qu’il a la trentaine, il ne les fait pas. Le botox a ses limites, même avec un bon chirurgien. Motivé et prêt à entamer cette journée dans la joie et la bonne humeur j’ouvre la porte du bureau et glisse jusqu’au bureau du Docteur en sourire en coin collé au lèvres.

« On me cherche Docteur ? J’ai trois prises de sang, la psy de l’étage à remplacer je suis so débordé, mais je pouvais pas commencer sans vous voir, bien qu’en vous espionnant derrière le mur alors que vous trafiquiez cette pauvre machine aurait pu me suffire amplement. Votre nouveau pantalon est tout simplement superbe, cela met réellement en valeurs vos formes malgré la blouse blanche ! Sexy. Et sinon je peux vous être utile ? »

Je ponctue ma phrase d’un de ces sourires colgate proprement agaçants dont j’ai le secret, avant de faire le tour du bureau pour dégoter une seringue neuve, n’étant pas franchement pour les pratiques de drogués notoires à réutiliser trois fois la même. Quelle mansuétude, quelle douceur d’âme immuable et inaltérable ! Doc ne se met pas encore à hurler pour les douze minutes de retard, pas encore. Serais-ce mon jour de chance ? Ou a t-il tout simplement plus de mal à intégrer mon compliment sur sa plastique parfaite dans ce nouveau jean ? Qu’est ce qu’on s’amuse l’hôpital est une aire de jeux particulièrement propice à l’amusement.« Du thé ? Y’a pas de sel dedans promis juré, c’est le mien. J’suis moins distrait avec moi même. »

Si je suis moi parce que tu es toi...

• Connaissez vous le jeu ? Je ne connais que mon jeu d'acteur et il est très mauvais.
• Rouge sang ou noir d'encre ? Rose barbie
• Ciguë ou acide sulfurique ? Arsenic
• Que pensez vous de Bonnie and Clyde ? Rayez la mention inutile• MacDo ou MacBeth ? Val
• Quel était votre rêve lorsque vous étiez enfant ? Val
• L'élection d'Obama ; pour, contre, cool, je m'en fous ? Val
• Convers ou vans ? Val
• Zéphyr ou Mistral ? Val
• Salut les copains ou Goodbye my lover ? Salut les copains !
• Excentrique ou discret ? Si j'te dis discret tu me crois ?
• Votre couleur favorite ? Val
• Si, là tout de suite, je vous arrachais l'oeil avec les dents, auriez vous le temps de vous défendre pour ne pas perdre l'usage de cet oeil ?
Je serais paré avec mes lunettes de plongée et mon sabre laser.

Et derrière l'écran, il y a ...


Pseudo/prénom ; Mike Brant
Age : 19
Fréquence de connexion : Val/7
Plutôt brebis ou loup affamé ? Village People
Comment avez-vous connu le forum : Dans une navette en partance pour mars
Votre avatar :
Souhaiteriez-vous plus tard devenir modo, pubbeur ou admin ? Ca m'dis rien de retrograder, merci quand même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: At first I was affraid, I was petrified ! • VALENTINOPHILENCONSTRUCTION Dim 9 Mai - 22:27

Bienvenue Cécile !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Valentin T. Leroy




Messages : 130
Date d'inscription : 09/03/2010

MessageSujet: Re: At first I was affraid, I was petrified ! • VALENTINOPHILENCONSTRUCTION Dim 9 Mai - 22:38

mdrrr xD
tacheeeeee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: At first I was affraid, I was petrified ! • VALENTINOPHILENCONSTRUCTION

Revenir en haut Aller en bas

At first I was affraid, I was petrified ! • VALENTINOPHILENCONSTRUCTION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
On the road :: We are chiefs. :: I'm the Walrus :: Présentations en cours-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit